EDUCATION INFORMELLE ET EDUCATION NON FORMELLE : L’ARCHETYPE EDUCATIF FORMEL A L’EPREUVE DES CONTEXTES SOCIAUX GOUVERNES PAR DES LOGIQUES DIFFERENCIEES AU BENIN

Loading
loading...

EDUCATION INFORMELLE ET EDUCATION NON FORMELLE : L’ARCHETYPE EDUCATIF FORMEL A L’EPREUVE DES CONTEXTES SOCIAUX GOUVERNES PAR DES LOGIQUES DIFFERENCIEES AU BENIN

mars 17, 2020 admin

Abou-Bakari IMOROU
aimorou@yahoo.fr
Université d’Abomey-Calavi
&
Clarisse Bignon TAMA
clartama@yahoo.fr
Université de Parakou

Résumé
Le formel, l’informel et le non formel sont des catégories qui se définissent par leur lien à
l’Etat. Ce texte vise à analyser les motifs de la survivance et de résurgences des espaces
éducatifs non formels et informels en dépit des efforts faits pour une systématisation de
l’éducation formelle des enfants. Il s’inscrit dans une perspective socioanthropologique
pour rendre compte des dynamiques qui traversent le champ éducatif béninois et les
logiques qui sous-tendent les comportements des acteurs qui s’y meuvent. Produit de
l’analyse d’un matériau constitué sur les enfants hors-école, il restaure les points de vue
des acteurs et se base sur les justifications qu’ils donnent de leurs actions pour engager
une réflexion plus englobante sur le rapport à l’école promue par l’Etat dans sa forme
moderne. Le système éducatif formel porté par l’Etat est ainsi confronté à des formes de
rejet, de bifurcation, d’adaptation et de négociations quotidiennes des normes éducatives
qu’il met en place et des valeurs éducatives qu’elles portent. Il apparait des observations
de terrain que la grande diversité des espaces éducatifs et la plupart des variétés d’idéaux
qu’ils portent se déploient principalement en marge et hors l’institution publique
d’éducation. Au sein de celle-ci apparait un débat qui la pousse à prendre en compte
certains bouts de ces espaces éducatifs dans les curricula d’enseignement formel même si
cela alimente des débats à la fois techniques et politiques.
Mots- clés : éducation informelle, éducation non formelle, éducation formelle, archétype
éducatif, Bénin.

Abstract
Formal, informal and non-formal are categories that are defined by their link to the state.
This text aims to analyze the reasons for the survival and resurgence of non-formal and
informal educational spaces despite the efforts made to systematize the formal education
of children. It is part of a socio-anthropological perspective to account for the dynamics
that cross the Beninese educational field and the logic that underlies the behavior of the
actors who move there. A product of the analysis of a material made up of out-of-school
children, it restores the points of view of the actors and is based on the justifications they
give of their actions in order to engage a more encompassing reflection on the report to
the school, promoted by the state in its modern form. The formal education system
carried by the State is thus confronted with forms of rejection, bifurcation, adaptation and
daily negotiations of the educational standards that it sets up and the educational values
they carry. It appears from the field that the great diversity of educational spaces and
most of the varieties of ideals they carry unfold mainly on the margins and outside the
public institution of education. Within it appears a debate that pushes it to take into
account certain aspects of these educational spaces in formal education curricula even if it
feeds both technical and political debates.
Key words: formal education, non-formal education, formal education, educational
archetype, Benin.

Author

Leave A Comment

Résoudre : *
14 ⁄ 1 =


Layout mode
Predefined Skins
Custom Colors
Choose your skin color
Patterns Background
Images Background